QUINQUABELLE ou les imperfections parfaites!

QUINQUABELLE ou les parfaites imperfections: "Ce qui a vraiment un sens dans l'art, c'est la joie. Vous n'avez pas besoin de comprendre. Ce que vous voyez vous rend heureux ? Tout est là . " Constantin Brancusi

jeudi 19 octobre 2017

Ruby Rumié

https://www.nohrahaimegallery.com/ruby-rumie.html
https://www.artsy.net/artist/ruby-rumie
http://www.nhgaleria.com/ruby-rumie/

"Le travail de Ruby Rumié comprend la peinture, la sculpture, la photographie, la vidéo et l'installation. Elle développe des projets basés sur l'injustice et la psychologie, et l'impact de la vie moderne dans  la vie quotidienne des gens ordinaires.Rumié concentre ses recherches sur les habitants de  Getsemaní, un quartier historique de Cartagena de Indias, où elle vit. Getsemaní  est l'endroit où elle trouve son matériel conceptuel, analysant l'impact de la  gentrification et du progrès et suggérant un nouveau rôle pour l'artiste:  celui où il n'y a pas seulement une révélation esthétique et poétique mais aussi une  recherche de gestion sociale et psychologique problèmes par la  création. "

Photographies:

ANTONIA, 2015

ANA MARIA, 2015



Résultat de recherche d'images pour "Ruby Rumié"

et céramique:









Résultat de recherche d'images pour "Ruby Rumié"

KATIE WATERSELL

 https://www.behance.net/muri
https://katie-watersell.deviantart.com/
https://www.artstation.com/kidy-kat
https://500px.com/muri
https://www.facebook.com/KatieWatersellArt/
https://www.instagram.com/kidy_kat/

J'aime sa série des Fridas et ses photographies manipulées incluant une touche de rouge.

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne


L’image contient peut-être : 1 personne






Hattie McGill

https://www.instagram.com/hattiemcgillembroidery/
https://www.etsy.com/uk/shop/HattieMcGill?source=aw&awc=6091_1508399275_da0a17868af4131d837a6a22859cf4fa&utm_source=affiliate_window&utm_medium=affiliate&utm_campaign=uk_location_buyer&utm_content=191353
https://www.hattiemcgillembroidery.com/

Les ravissantes broderies en Stumpwork de Hattie McGill. Le Stumpwork est une broderie en 3D dans lesquelles interviennent fils métalliques et rembourrage de feutre.







Résultat de recherche d'images pour "hattie mcgill"

Résultat de recherche d'images pour "hattie mcgill"

Deux nouveaux copains de homard.  (Je ne suis toujours pas sûr du homard frais mais je pense qu'il est un peu mignon et ils semblent bien s'entendre).

Kate Winslet portant une robe McQueen rêveuse, j'ai travaillé la semaine dernière.  # #Repost @alexandermcqueen · · · Voir #KateWinslet portant une robe de soirée Alexander McQueen personnalisée avec la flore et la faune brodée à la main à une projection de #WonderWheel à New York.  #SeenInMcQueen #AlexanderMcQueen #NYFF #handembroidery

Humeur de ma nuit




...questionneuse! Mais pourquoi, grands dieux, ne puis-je dormir comme tout le monde, enfin comme la plupart des gens? Ces réveils nocturnes m'obligent à traîner une malle entière de fatigue et un cerveau au ralenti. Je dois tenter de trouver un remède, LE remède qui me conviendra sans me transformer en zombie titubant.
Grand calme et silence. J'écoute, j'apprécie malgré un cerveau dont la consistance est proche de celle du fromage blanc.
Moment délicieux où l'on se sent seul au monde et moins parasité par ce qui nous entoure.
Les nouvelles du monde nous assaillent de toutes parts, nous obligeant à sortir la tête et à résister au flot de noirceur qui nous submerge. Rechercher la beauté créée et offerte par les artistes m'aide à me sentir bien. Une hésitation: vais-je encore me plaindre de ce nombre ridiculement bas de visites quotidiennes sur ce blog?
Et oui! Je suis incapable de passer outre. On écrit, on blogue pour être vu, lu, apprécié, partagé. Si cela ne fonctionne pas ou plus, dois-je continuer à le faire quand même, juste pour le plaisir? A voir!
Bon, je passe à ma journée d'hier qui fut tout sauf un long fleuve tranquille.
Matinée pastelle et ensoleillée avec des fenêtres grandes ouvertes. Un brin de ménage pour avoir la conscience tranquille puis la préparation du repas de midi. Un départ vers 10h30 pour arpenter les allées du marché de Montchat où règne une ambiance fantastique. Beaucoup d'habitués et les conversations sérieuses ou rieuses qui se croisent, s'entrechoquent. Tout le monde semble connaître tout le monde. Des producteurs et des étals regorgeant de beaux produits cueillis dans la région. J'apprécie.
Récupérer Léna à la sortie de l'école, tout sourire et volubile. Une machine à paroles difficile à canaliser ou à tarir.
Mon fils nous rejoignit plus tard pour partager le repas avec nous et l'après-midi s'égrena entre rires, paroles et remue-ménage. Léna eut envie de se construire une tente style Touareg mais dans le salon. MON salon! Elle apporta draps, couvertures, oreillers, chaise, saisit mes épingles à linge et se débrouilla pour arriver à ses fins. Inutile de préciser, n'est-ce pas, que le salon fut impraticable pour moi pendant tout ce temps. Les devoirs vite expédiés, le bain, le repas du soir et mes filles arrivèrent l'une après l'autre. Ma fille aînée partagea le repas avec moi et ma Miss picora juste dans les plats. Une retouche beauté, mes biscuits à apéritif subtilisés et elle s'envola pour sa soirée entre amis.
Je restai seule, hébétée après cette journée de fou avec la conviction que la nuit serait entière et sereine. Je me suis trompée.
Ma journée devrait être calme. J'ai prêté ma voiture à ma Miss donc pas de sortie et ce jour sera clos et solitaire.Cela ne me déplaît pas après la journée d'hier. Je vais me transformer avec volupté en mollusque géant.
Je dois réfléchir et prendre un peu de temps avant d' envoyer un message important à quelqu'un que j'aime beaucoup et qui s'est perdu en route. Ou du moins qui s'est écarté de ma route. Faut-il relancer une relation ou la laisser mourir de sa belle mort? Drôle d'expression que "belle mort" d'ailleurs comme si la mort était "belle"!
En amitié comme en amour, laisser l'autre s'en aller est difficile. J'ai tendance à toujours relancer, à forcer le passage mais je doute souvent.

mercredi 18 octobre 2017

Frances Priest

http://www.francespriest.co.uk/
https://www.instagram.com/francesprieststudio/
https://www.facebook.com/PriestFrances/

"Mon travail explore le motif et l'ornement dans l'art décoratif et le design, où il se trouve, comment il est utilisé et le processus d'artisanat impliqué dans sa production."











Aucun texte alternatif disponible.

CARLOS GOMEZ J

http://carlosgomezji.wixsite.com/portafolioartistico
La belle série sur la musique: gravure sur bois et peinture acrylique










Ana Zorić

http://anazoricarh.tumblr.com/fuzija
http://www.artpeoplegallery.com/kasaba-ana-zoric/
https://dominante.co/impressence/80-kasaba/?kampanja=FacebookPage

"NOVA VAROS A ÉTÉ CRÉÉe AU 16ÈME SIÈCLE ET EST LIÉE AU NOM DE SKENDER PACHA QUI VOYAGEA DE BOSNIE À ISTANBUL (1530).
Il s'arrêta sur un plateau au pied de la montagne Zlatar et, stupéfié par la beauté de ce paysage boisé et son odeur de pin, il décida d'y construire une ville. Après un incendie au 19ème siècle, la ville a été reconstruite sous le nom de Jeni Kasaba. L'histoire de la guerre turbulente, mais aussi la lutte des gens pour le progrès économique et culturel au 19ème et 20ème siècle, ont créé une nouvelle identité du lieu appelé Nova Varos.
Au mépris de la période de modernisation, toujours en cours, la matrice ottomane, l'architecture et l'esprit de la ville provinciale au pied de la montagne résistent au passage du temps.
Ces images tentent de montrer le passage du temps dans le cadre de la montagne sauvage et du caractère oriental de cette ville."
Untitled-1 2

Hand & Lock

http://handembroidery.com/

Un concours de broderies, des prix et de si belles créations!

http://handembroidery.com/the-prize/how-to-enter-the-prize/?utm_source=Mr+X+Stitch+List&utm_campaign=62f66d25f2-EMAIL_CAMPAIGN_2017_10_16&utm_medium=email&utm_term=0_82efab436d-62f66d25f2-333085833

William Lathrop - Catégorie Étudiant en Mode 3ème Prix

Sarah Tickner - Art Textile Catégorie Etudiant 3ème prix

PRIZE5

IMG_4889

IMG_5343

Humeur de ma nuit

Résultat de recherche d'images pour "j'ai sommeil"

...le souffle court et la poitrine oppressée. Des rêves incohérents et un réveil brusque, brutal, le coeur battant la chamade. Que se passe t'il donc? Une prémonition concernant un proche ou un trouble physique passager? Je l'ignore.
Je vais agir comme toujours, comme à chaque réveil inattendu, à chaque insomnie: je vais patienter, tenter de retrouver le calme et tenter de redormir plus tard.
Hier fut encore joliment ensoleillé. Oups! J'avais écrit "ensommeillé"! Cela me poursuit jusque dans mon écriture! 😉
La chaleur est différente, l'air semble doux et plus léger. C'est la fin de cet été indien miraculeux et si bon pour le moral.
Hier, je suis restée chez moi et j'ai profité de cette énergie fournie par la météo. Mr mon Fils ayant annoncé sa venue pour le repas de midi, je fus contrainte de fournir quelques efforts pour composer un menu attractif et bon. Que des légumes mais cela ne le dérangea pas.
Il est actuellement en stage pour une formation d'un an de DU en soins palliatifs. Je ne comprendrai jamais les choix de mes 2 infirmiers d'enfants: l'une en psychiatrie et l'autre en soins palliatifs mais cela semble leur convenir. Mes enfants m'épatent par leur ténacité, leur pugnacité, leur désir d'avancer, de progresser dans la vie. En même temps, je suis flattée car je me dis que leur éducation ne fut pas ratée! 😊
Il repartit pour être à l'heure à l'INSA où se déroule cette formation et la maison retomba dans le silence. Rassurez-vous: cela ne dura pas car le stade s'éveilla aux cris des entraîneurs. Certains semblent carrément dingues tant ils hurlent. Je m'interroge quant à l'impact sur les petits footballeurs en herbe qu'ils forment avec ce fond sonore si agressif.
Ma télécommande tomba soudainement en panne ou plutôt fut prise de folie. Chaque appui sur une touche provoquait des séismes au niveau des modifications de programmes. Incompréhensible. Du coup, après une longue période d'énervement assortie d'une envie de tout passer par la fenêtre, j'optai pour le changement de décodeur donc de télécommande. Mon propriétaire en avait apporté un dernièrement. Béni soit-il! 😌
Je n'ai accès qu'aux chaînes traditionnelles mais c'est mieux qu'un écran devenu fou. J'ai -évidemment- racheté une télécommande neuve. Bon sang, Free ne se gêne pas! Près de 35 euros entre appareil et frais de livraison! Et livré par Chronopost! Je suis maudite: je n'ai que des problèmes avec ce service! Je sens, je subodore qu'une fois encore, on me dira que j'étais absente au moment de la livraison et que le colis a été déposé dans un magasin de l'arrondissement, magasin dont je ne connais rien et qu'il me faudra pister sur Mappy.
Soupir!
Aujourd'hui Mercredi, jour de Léna. Aller la chercher à l'école, rire de ses histoires narrées à la vitesse d'une mitraillette et -peut-être- recevoir encore la visite de mon fils. Le repas risque d'être gai.
Dans l'après-midi, il faudra aller rechercher ma Miss à l'hôpital après son retour du sud-ouest. Elle y accompagnait en ambulance, un malade qu'on changeait d'hôpital psychiatrique. 2 jours et un coût que je peine à chiffrer: une ambulance avec son chauffeur plus 2 infirmières pour accompagner un malade sanglé. Hôtel et frais de nourriture payés.
Même si je pense que chacun a droit à des soins, quelle que soit sa pathologie ou ses origines, je ne peux m'empêcher de songer aux frais démesurés engagés par l'Hôpital Public pour gérer tout ça.
J'ai sommeil mais mon cerveau semble partagé en 2: une partie supplie qu'on la laisse dormir et l'autre ricane en se moquant d'elle. Qui vaincra?
Merci à http://petitemimine.centerblog.net/6591515-j-ai-sommeil-mais-envie-de-dormir

mardi 17 octobre 2017

Sandra Issa

http://fromsilencetoword.blogspot.fr/p/in-skin-of-world.html

"SALUTATIONS DE BEYROUTH" EST UNE SÉRIE DE DESSINS COMMENTANT LES QUESTIONS POLITIQUES ET LA VIE QUOTIDIENNE À BEYROUTH. TOUS LES JOURS,

nous lisons des centaines d'informations sur l'état du monde et d'autres tendances sociales à travers les journaux, Internet et les médias sociaux. Mais vus de la fenêtre de Beyrouth, ces événements ont une perspective différente. Très souvent, nous sommes nous-mêmes confrontés à ces "Nouvelles" dans notre vie quotidienne. De toutes ces questions, j'ai produit des dessins que j'ai publiés sur les réseaux sociaux comme des cartes postales de Beyrouth que j'envoie au monde.
Entre œuvres sur papier et travail sur toile, cette série se compose de supports mixtes réalisés sur un support de journaux et de tissus assemblés. Ces matériaux recyclés sont agglomérés dans un support semi-rigide avec une texture similaire au cuir.
Les tissus proviennent de vieux vêtements, de tissus ou de meubles. Ce sont nos objets de tous les jours, mais aussi notre seconde peau, une enveloppe qui porte notre culture et notre identité.
Les journaux sont le bruit du monde, les voix des politiciens et des personnes influentes qui font les nouvelles. Les journaux sont les traces les plus palpables des médias, un porte-objets quotidien d'anecdotes que nous lisons et entendons. Ils portent l'histoire que nous devons apprendre et connaître, l'histoire qu'ils veulent nous rappeler.
Collés ensemble, les journaux et les tissus constituent une membrane; "La membrane du monde". Sur cette membrane fragmentée comme ce monde qui se consume, je trace des images. Glané dans la presse, ces images viennent de l'explosion des informations projetées quotidiennement par les médias et qui s'incrustent dans ma mémoire comme des shrapnels. Ils sont appropriés, "décontextualisés" et réinterprétés pour soulever des questions fondamentales et humaines, au-delà des preuves anecdotiques dont ils ont été extraits initialement.
Cette série d'œuvres accumulées au fil du temps est le reflet de l'époque dans laquelle nous vivons. Ils sont ensuite installés dans l'espace afin qu'ils rendent le sens de l'explosion qu'ils ont soulevé initialement dans mon esprit. Ces œuvres dispersées dans toutes les directions recréent une atmosphère particulière qui a l'intention de refléter des morceaux de notre histoire contemporaine. Ils sont le témoignage d'une époque, les traces d'une société vue à travers une perspective personnelle et personnifiée à travers des portraits d'hommes et de femmes dont nous ne connaîtrons jamais le nom."